19.9.16

TROUVILLE 2016



THÉÂTRE



18.7.16

PROGRAMME des 16 et 17 septembre

5.7.16

MARGUERITE DE NEAUPHLE



Souhaitant faire mieux connaître aux Neauphléens celle qui fut l'une des leurs dès 1957 et pendant 40 ans, le Syndicat d'Initiative organise pour la première fois, à Neauphle-le-Château, un événement culturel et festif pour rendre hommage, à cette Neauphléenne extraordinaire.
En effet, comme l'écrit Joëlle Pagès-Pindon :
« Dans l’œuvre de Marguerite Duras où la mémoire est une grande source d’inspiration, les lieux sont essentiels : "La mémoire pour moi est une chose répandue dans tous les lieux" a dit l’écrivain.





 Et parmi les lieux où elle a séjourné au cours de sa vie,
Neauphle-le-Château
occupe une place privilégiée. Durant quatre décennies, la demeure avec son étang et son parc peuplé d’arbres et de fleurs fut à la fois un refuge voué à la solitude de l’écriture - "J’avais enfin une maison où me cacher pour écrire des livres"- et un espace de partage, ouvert aux amis et aux équipes des films qui y furent tournés, comme Jaune le soleil, Nathalie Granger ou Le Camion».
Prenez date de ce rendez-vous exceptionnel :
 16 & 17 septembre 2016, à Neauphle-le-Château.
Pour fêter Marguerite Duras qui aimait à dire :
"Je suis Marguerite de Neauphle"

 se succéderont au cœur de la cité Yvelinoise: cinéma, conférences, lectures, dédicaces d'auteur, théâtre, vidéo d’artiste, expositions de photos, recettes de cuisine, pique-nique et accordéon...

11.4.16

RENCONTRES de DURAS 2016


18 au 22 mai 2016  -  DURAS fait son CINÉMA
Connaissance  du Cinéma de Marguerite Duras

Château des ducs de DURAS - 47120 -

28 films  - 4 conférences -  20 invités - 1 soirée Lecture Dionys Mascolo
contact@marguerite-duras.fr    
Programme : sur le site : http://www.margueriteduras.org

24.3.16

THÉÂTRE




La Musica deuxième
Marguerite Duras
Mise en scène Anatoli Vassiliev
avec Thierry Hancisse et Florence Viala
Vieux Colombier - Comédie Française
21 rue du Vieux-colombier 75006 Paris du 16 mars  au 30 avril 2016

Héritier des grands maîtres du théâtre russe, Anatoli Vassiliev entretient des liens forts avec la Comédie-Française pour y avoir monté Bal masqué de Lermontov en 1992, dont la création avait secoué la Maison, et Amphitryon de Molière en 2002. Figure incontournable de la recherche théâtrale, il explore le geste et le verbe, chaque intonation devenant un enjeu pour tendre les mots comme des flèches.
Son niveau d’exigence est à la hauteur de son approche quasi mystique de l’art dramatique : l’acteur est le passeur d’un souffle divin, la parole est action. Et la parole est la colonne vertébrale de La Musica deuxième : un homme et une femme dialoguent dans l’intimité d’un bar d’hôtel d’une ville de province. Ils se sont aimés et se retrouvent pour passer à l’acte de séparation, le jugement de divorce. Les non-dits resurgissent lors de cette exploration ultime d’une histoire dont ils croyaient avoir compris le début et la fin. Vingt ans après La Musica, Marguerite Duras livre un « acte » en 1985 : « La Musica était plus une situation, un état de l’amour qui se défait. Avec le deuxième acte il me semble que j’introduis ce que vous appelez des personnages », dit l’auteure à la création. Anatoli Vassiliev délivre une nouvelle partition de ce diptyque dont les personnages vivent, comme le décrit Duras « une modification d'eux vers la plus grande vérité, la plus grande sincérité ».


11.3.16

PARUTIONS 2016





Le Dernier des métiers

Entretiens (1962-1991)

Date de parution 03/03/2016
Essais littéraires (H.C.)
448 pages - 22.00 € TTC
Éditions du Seuil


ANTOINE LIVIO. ? Vous n’êtes jamais fatiguée d’écrire ?
MARGUERITE DURAS. ? Si. C’est le dernier des métiers.
ANTOINE LIVIO. ? Et pourtant vous continuez ?
MARGUERITE DURAS. ? À chaque bouquin ? mais ça, tous les écrivains, n’est-ce pas, à chaque bouquin on a l’impression que ça suffit comme ça, et puis… ça recommence.
Ce nouvel éventail d’entretiens (écrits, télévisés ou radiodiffusés) avec toutes sortes d'interlocuteurs (de Jacques Chancel à Colette Fellous, en passant par Bernard Pivot et Marianne Alphant ou encore Susan Cohen, dialogue ici publié pour la première fois) dessine une petite histoire littéraire de la deuxième moitié du XXe siècle, à travers l'évolution de Marguerite Duras, qui se définit par rapport au colonialisme, au Nouveau Roman, au cinéma commercial, au changement de mœurs, à l’exploitation de l’homme par l’homme, à l’aliénation amoureuse, au mal et aux faits divers, à la parole et au silence. L'oralité fait partie intégrante de son mode de création littéraire. Et il n’est pas, dans son cas, secondaire de lire la transcription de réponses parlées, où l’on reconnaîtra souvent le style même de l’écrivain, ses excès et son originalité.

Édition établie et postfacée par Sophie Bogaert.

8.3.16

CHAVILLE 2016







UNE JOURNÉE À LA BIBLIOTHÈQUE  DÉDIÉE À MARGUERITE DURAS




En partenariat avec l’association Vivre à Chaville
SAMEDI 19 MARS
3 Parvis Robert Schuman, Chaville
Tel : 01 41 15 99 10-www.bm-chaville.fr 
Catherine Gottesman : 07 82 14 10  43
Lectures, projections, conférences…Et plus encore :
Un hommage spécial pour les 20 ans de la disparition de Marguerite Duras et pour le centenaire de Dionys Mascolo, son  compagnon pendant dix années.

14h-16h Projections
Les Mots comme des pierres
En présence de la réalisatrice Michèle Porte, documentariste.
Un portrait intimiste de l’un des écrivains majeurs de notre époque, la “Durassienne” Annie Ernaux (La Place, Les Années...).
Donne à Dieu Duras
Réalisé par Michèle Laverdac
15 minutes
Un film expérimental et lumineux en hommage à Marguerite Duras.
16h30-19h30 Conférences
Autour de l’Amant
Conférence de Jean Cleder, maître de conférences à l’Université Rennes 2.
Retour sur le chef-d’oeuvre de Marguerite Duras qui connut un destin bien particulier, puisque son adaptation cinématographique par Jean-Jacques Annaud déplut tant à l’écrivain, qu’elle décida de le réécrire avec L’Amant de la Chine du Nord.
La conférence sera entrecoupée par la lecture de passages du roman par la comédienne Jennifer
Decker, de la Comédie-Française.
Hommage à Dionys Mascolo
Conférence de Jean-Marc Turine, cinéaste et écrivain.
À l’occasion du centenaire de l’écrivain Dionys Mascolo, une conférence dédiée à ce penseur, qui a partagé la vie de Marguerite Duras pendant dix années.
Années riches et fertiles puisque le couple recevait régulièrement nombre de penseurs et écrivains dans leur appartement du 5 rue Saint-Benoît, à Paris
(Edgar Morin, Maurice Blanchot…).